Les organisateurs

Congrès TSUP 2017 : Liens entre l’organisation du travail et les usages de psychotropes : si on en parlait ?

 

Ce congrès transdisciplinaire – Sciences humaines et sociales, Cliniques du travail et Addictologie – réunit des acteurs économiques, de la santé au travail et du monde de la recherche.

Objectif : dresser un état des lieux des connaissances et des pratiques à travers la valorisation des connaissances (notamment en sciences humaines) et de leurs apports pour la pratique.

Il est porté par un collectif institutionnel composé de 4 organisations complémentaires : l’association Additra, la Fédération addiction, l’IREMA et la MILDECA.

 

Additra

Addictologie et travail (Additra) est une association interdisciplinaire, spécialisée dans la recherche sur les usages de psychotropes des professionnels et dans la prévention des interrelations entre le travail et les usages de substances psychoactives.

Depuis 2008, Additra propose des interventions en conseil et en formation. Elle accompagne la réflexion et l’action des acteurs de la santé au travail, des équipes de production et de direction, des institutions représentatives des personnels et des équipes socio-éducatives des établissements d’enseignement professionnel. 

Depuis 2014, Additra porte le congrès Travail, santé et usages de psychotropes (TSUP) et l’ouvre à de nombreuses collaborations dans une dynamique trans-institutionnelle et transdisciplinaire au profit d’un enrichissement continu des questionnements et des pratiques.

Pour en savoir plus…

IREMA

L’Irema est une association spécialisée dans la formation professionnelle en addictologie des personnels soignants et travailleurs sociaux. Près de 2 000 personnes sont formées chaque année sur l’ensemble du territoire national.

Les activités de recherche et d’ingénierie de formation de l’association ont permis le développement depuis presque 25 ans d’une pratique d’accompagnement et de formation des entreprises et des collectivités territoriales cherchant à réduire les risques liés à la consommation de produits psychotropes de leurs salariés.

Pour en savoir plus…

Fédération addiction

La Fédération Addiction a pour but de constituer un réseau au service des professionnels accompagnant les usagers dans une approche médico-psycho-sociale et transdisciplinaire des addictions.

Pour former un réseau national représentatif de l’addictologie, l’association fédère des dispositifs et des professionnels du soin, de l’éducation, de la prévention, de l’accompagnement et de la réduction des risques. Elle mène une action de proximité basée sur une démarche participative et sur la valorisation des expériences.

Au niveau international, la Fédération Addiction est membre de l’International Drug Policy Consortium, plateforme mondiale d’ONG et de professionnels réunis pour promouvoir un débat ouvert et objectif sur la politique de drogue au niveau national et international. Elle est impliquée dans la plateforme française associative pour la représentation de la société civile à la commission de Vienne à l’ONU. Elle a notamment participé au dernier UNGASS en avril 2016 à New-York.

Au niveau national, elle siège à la CNS (Conférence nationale de santé) et est élue à la commission spécialisée droits des usagers. Elle est également membre de la commission des stupéfiants de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) et participe à plusieurs groupes de travail de Santé Publique France.

La Fédération Addiction est issue de la fusion, en de l’Anitea (Association Nationale des Intervenants en Toxicomanie et Addictologie) et de la F3A (Fédération des Acteurs de l’Alcoologie et de l’Addictologie), elle est née de la coopération de ces deux réseaux.

Pour en savoir plus…

MILDECA

La MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) répond à la nécessité de coordonner une politique publique par nature interministérielle.

La politique publique de lutte contre les drogues et les conduites addictives couvre les domaines suivants :

  • recherche et observation ;
  • prévention ;
  • santé et insertion ;
  • application de la loi ;
  • lutte contre les trafics ;
  • coopération internationale.

Placée auprès du Premier ministre, la MILDECA anime et coordonne l’action du gouvernement en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Elle élabore à ce titre le plan gouvernemental et veille à sa mise en œuvre. 

La compétence de coordination de la MILDECA s’étend à l’ensemble des addictions avec ou sans produit, et sur l’ensemble des domaines de la politique publique. 

La MILDECA accompagne les partenaires publics, institutionnels et associatifs de la politique publique dans la mise en œuvre des orientations, en leur apportant un soutien méthodologique ou financier.

Au plan international, la MILDECA contribue, en lien étroit avec le Secrétariat général des affaires européennes et le ministère des Affaires étrangères, à l’élaboration des positions françaises en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Elle fait valoir à l’étranger l’approche globale et intégrée de la France.

Pour en savoir plus…