Conférence 5 : Au-delà du repérage des usages et des usagers de psychotropes : la clinique médicale du travail

14 Nov 2017
09:45-10:30
Salle Moebius

Conférence 5 : Au-delà du repérage des usages et des usagers de psychotropes : la clinique médicale du travail

La clinique médicale du travail est une approche au cours de laquelle le médecin du travail amène le patient-salarié à s’exprimer en termes d’éléments localisables dans le temps et dans l’espace dans le but d’instruire les liens santé-travail. Si la question de la centralité du rapport au travail réel est un élément structurant dans cette approche, en revanche, des discussions peuvent s’engager quant aux les liens à faire avec les autres cliniques du travail (psychodynamique du travail, clinique de l’activité, psychosociologie du travail), l’immunologie, la génétique et l’épigénétique. S’il faut certainement percevoir une richesse dans ces liens, permettant de nourrir la discipline, une clarification de l’ancrage est nécessaire de par l’hétérogénéité de l’étayage possible. Notre choix est ici de considérer la question d’une clinique médicale du travail, en lien avec la clinique de l’activité et la psychosociologie du travail. C’est dans cette perspective que nous discuterons deux situations cliniques de patients : celle d’un conseiller financier et de son rapport aux boissons alcoolisées ainsi que celle d’une infirmière et de son rapport avec les boissons alcoolisées, le tabac, les achats excessifs et le jeu. Cette dernière observation amène à reposer la question de l’abord des addictions en général pour le médecin du travail et pour l’équipe pluridisciplinaire en santé au travail. Le traitement essentiellement sécuritaire de la question a conduit à laisser dans l’ombre l’étude des liens entre addictions comportementales et travail et plus généralement, l’étude de l’impact du travail dans la genèse des usages ou des phénomènes addictifs, avec ou sans substance. Nous illustrons enfin notre propos en présentant les résultats d’une récente étude sur les liens entre activité professionnelle et l’usage des jeux d’argent et de hasard.