Marie-France Maranda

Marie-France Maranda

Marie-France.Maranda@fse.ulaval.ca

Biographie

Marie-France Maranda est chercheure retraitée associée au Centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail de l’université de Laval à Québec.

Le CRIEVAT est le seul centre de recherche au Canada, en éducation, qui se consacre à l’étude des relations individu-formation-emploi et des pratiques qui y sont associées. Les travaux réalisés au CRIEVAT contribuent au renouvellement des modèles théoriques et ont un impact direct sur la résolution des problèmes individuels et collectifs complexes, découlant des transformations des mondes de l’éducation et du travail.

Les activités et les recherches de Marie-France Maranda portent notamment sur : Les consommation de psychotropes et les milieux de travail : analyse des représentations et des pratiques ; L’intervention sur les usages de psychotropes en milieu profession ; Le point de vue de la psychodynamique du travail sur la surconsommation de substances psychoactives ; Le travail, l’épuisement professionnel et l’action syndicale ; Une recherche-action en organisation du travail et santé mentale : récits de pratiques syndicales ; Les trajectoires de dépendances.

Marie-France Maranda est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dont :

Travail et consommation de substances psychoactives : l’expérience québécoise, sous la direction de R. Crespin, D. Lhuilier et G. Lutz, Se doper pour travailler ? Ed. Érès, 2017

Travail et consommation de substances psychoactives : contributions de syndicats québécois à la prévention. Nouvelle Revue de Psychosociologie : Faire avec les drogues, quelles interventions?, avec J-S. Deslauriers, sous la dir. de P. Roche et G. Lutz, no. 21, 2016, p.85-98

Toxicomanie : histoire de vie, histoire de travail, une seule trame. Avec Rhéaume J. et Genest, C. Dans M. Vézina(dir.), Enquête de psychodynamique du travail au Québec : espace de réflexion, espace d’action. (p. 169-172). Québec : Les Presses de l’Université Laval, 2006.

Précarité du travail et toxicomanie: un parcours socioprofessionnel doublement fragilisé. Avec Morissette, P. et Lessard, D., Revue Pratiques Psychologiques, 4, 109-12, 2002.

Représentations de la surconsommation de substances psychoactives : logiques d’action d’un réseau d’entraide en milieu de travail, avec Morissette P. Nouvelles Pratiques Sociales, 15(2), 153-168, 2002.

La problématisation de l’alcool et des drogues en milieu de travail, avec Morissette, P. Dans D. Harrison et C. Legendre (dir.), Santé et Sécurité & Transformation du travail, Réflexions et recherches sur le risque professionnel (p. 79-103). Québec : Presses de l’Université du Québec, 2002

 

Focus sur l’article « Travail et consommation de substances psychoactives : contributions de syndicats québécois à la prévention », Nouvelle revue de psychosociologie (NRP), N°21, 2016. https://www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-de-psychosociologie-2016-1-page-85.htm

Les transformations du marché du travail associées à l’organisation flexible mettent en place une norme de performance et d’excellence à laquelle il peut devenir difficile de résister. Dans ce contexte, les pratiques de consommation de substances psychoactives en lien avec le travail se transforment, notamment comme moyen pour les travailleurs de maintenir une performance exceptionnelle ou de faire face à la souffrance de ne pas y arriver.

 

Focus sur l’article « La problématisation de l’alcool et des drogues en milieu de travail », Santé et Sécurité & Transformation du travail, Réflexions et recherches sur le risque professionnel, 2002. https://books.google.fr/books?id=ix46mPpQAv4C&pg=PA81&lpg=PA81&dq=La+problématisation+de+l’alcool+et+des+drogues+en+milieu+de+travail&source=bl&ots=LRRTy2hhRP&sig=EhOrtCfK3ArxgxQOTSsXCNX96M4&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwju08S-5eLUAhUlLcAKHao0DNwQ6AEISzAJ#v=onepage&q=La%20problématisation%20de%20l’alcool%20et%20des%20drogues%20en%20milieu%20de%20travail&f=false

La consommation de substances psychoactives en milieu de travail (alcool, drogues, médicaments) est une problématique de plus en plus reconnue, toutefois la connaissance, l’expérience et l’analyse de ce phénomène donnent lieu à des représentations théoriques et sociales souvent différentes, parfois divergentes. Ainsi, les décideurs, les chercheurs, les intervenants et les personnes concernées verront-ils ces problèmes comme un problème privé ou de santé publique, un problème personnel ou social, un problème moral, biomédical, psychologique, psychosocial ou culturel. Plus rarement le problème sera associé au contexte du milieu de travail lui-même. Le plus souvent, l’alcoolisme et les toxicomanies sont considérés comme des problèmes personnels sans lien avec les contextes dans lesquels ils s’inscrivent. Pourtant, la sphère du travail prend une position prédominante dans cette question puisque les gens y passent une bonne partie de leur vie. Les auteures présentent ici différentes manières de conceptualiser la problématique de l’alcool et des drogues en milieu de travail par une revue de la littérature. Elles proposent des pistes de réflexion sur les rapprochements à faire entre l’organisation du travail et la souffrance exprimée, dans ce cas-ci, par le recours à des substances psychoactives.

Toutes les sessions par Marie-France Maranda