Marie Pezé

Marie Pezé

Biographie

Marie Pezé est Docteure en Psychologie, psychanalyste, expert auprès de la Cour d’Appel de Versailles.

Elle a créé et assuré la première consultation « Souffrance et travail » en 1997 au Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers (CASH) de Nanterre. Elle est désormais responsable du réseau de consultations «Souffrance et Travail» (http://www.souffrance-et-travail.com) ainsi que du CES de psychopathologie du travail au CNAM. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont : « Je suis debout bien que blessée : Les racines de la souffrance au travail », édition : Josette Lyon, collection ARTICLES SANS C, 2014 ; Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés et Travailler à armes égales (Pearson, avec Rachel Saada et Nicolas Sandret).

 

Focus sur son ouvrage « Je suis debout bien que blessée : Les racines de la souffrance au travail », édition : Josette Lyon, collection ARTICLES SANS C, 2014. http://www.editions-tredaniel.com/je-suis-debout-bien-que-blessee-p-6071.html

«Le travail occupe la moitié de l’espace de nos vies d’adultes, sinon beaucoup plus. Et travailler, c’est travailler sa vie. Pour le meilleur, quand le travail nous permet d’enrichir notre savoir, de construire notre place dans le monde, d’être reconnu par ceux à qui nous sommes utiles. Quand il nous permet de nous émanciper socialement, d’être autonome, de vivre de nos choix. Pour le pire, quand le travail est vide de sens, quand il contraint nos corps, quand il appauvrit notre fonctionnement mental. Pour le pire quand nous gagnons de quoi nous loger ou de quoi nous nourrir. Quand nous y apprenons la rivalité, la haine et la peur de l’autre, puisqu’on nous dit qu’il n’y a pas de place pour tout le monde. Quand il nous confronte, dans une rencontre explosive, avec la zone aveugle de notre histoire infantile.» C’est ce que Marie Pezé, psychanalyste, veut nous montrer avec force au travers de sa propre histoire. Qui d’autre que la créatrice de la première consultation «Souffrance et travail» pouvait expliquer aussi clairement à quel point le métier que nous choisissons peut également être un exercice de vaccination contre les traumas de l’enfance, un outil de connaissance de soi et de transmission, pour être utile au monde ?

 

Focus sur l’ouvrage « Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés : Journal de la consultation « Souffrance et travail » 1997-2008 Poche, 2010

https://books.google.fr/books?id=6RQSCwAAQBAJ&pg=PA78&lpg=PA78&dq=Ils+ne+mouraient+pas+tous+mais+tous+étaient+frappés+poche&source=bl&ots=U1CiSCwboe&sig=kzp02rGNDapi0lSfTEHZd8d_Ag8&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjT9seM4-LUAhXQFsAKHbrTApM4ChDoAQgoMAE#v=onepage&q=Ils%20ne%20mouraient%20pas%20tous%20mais%20tous%20étaient%20frappés%20poche&f=false

Marie Pezé a ouvert la consultation  » Souffrance et travail  » à Nanterre en 1997. Pendant treize ans, elle y a reçu des patients aux profils les plus divers, auxquels elle donne ici la parole, invitant le lecteur à entendre l’extraordinaire impact du travail sur le corps, à être témoin, à ses côtés, du quotidien d’hommes et de femmes soumis au harcèlement, à l’emploi précaire, à la déqualification, au chômage : Agathe, aide-soignante, qui se ronge pour la sécurité de ses malades au point de sombrer dans la paranoïa ; Serge, cadre-sup’, qui a besoin de se doper au travail pour se  » sentir vivant  » François, juriste d’entreprise, qui fait une tentative de suicide sur son lieu de travail parce qu’il n’y  » arrive plus « … A travers ces récits cliniques, l’auteur dresse un constat terrible : les pathologies liées au travail se généralisent et s’aggravent ; l’hyper-productivisme est devenu la norme, fragilisant l’ensemble des salariés. Au-delà du cri d’alarme, Marie Pezé demande à chacun, victime potentielle ou proche de celle-ci (collègue, manager, médecin…) de prendre ses responsabilités Lice au déclin des  » ressources humaines « .

 

Focus sur l’ouvrage « Travailler à armes égales (Pearson, avec Rachel Saada et Nicolas Sandret)http://www.souffrance-et-travail.com/media/pdf/TravaillerAArmesEgales_de_MariePeze_RachelSaada_NicolasSandret.pdf

Après le succès de Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés, Marie Pezé poursuit sa réflexion sur la souffrance au travail, sous un angle qui se veut positif : comment réagir ? Si le premier ouvrage constituait une forme d « état des lieux » et pointait la gravité croissante des cas, ce deuxième livre donne des outils, des armes pour se protéger et sortir du cercle de la souffrance. Il met également en avant les « promesses » du travail, qui reste un fabuleux outil d accomplissement de soi.

Toutes les sessions par Marie Pezé