Quentin Durand-Moreau

Quentin Durand-Moreau

quentin.durand-moreau@chu-brest.fr

Biographie

Quentin Durand-Moreau et médecin du travail et addictologue. Il est chargé de la consultation de psychopathologie professionnelle au centre de ressources maladies professionnelles du CHRU de Brest, membre du conseil d’administration et du comité scientifique de la Société française de médecine du travail et membre de la Commission internationale sur la santé au travail.

Ses activités et ses recherches portent sur la clinique médicale du travail et notamment les interrelations entre le travail et les usages de drogues. Il a rédigé plusieurs articles sur ces questions dont notamment : « La clinique médicale du travail pour comprendre les addictions : l’histoire d’un conseiller financier aux prises avec l’alcool » (dans Se doper pour travailler, Collection Clinique du travail, Érès, 2017) et « Macro ou micro ? Quelle focale prendre pour agir sur les risques dits « psychosociaux » ? » Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, 2016/Supplément (HS), ESKA.

 

Focus sur l’article « La clinique médicale du travail pour comprendre les addictions : l’histoire d’un conseiller financier aux prises avec l’alcool » (dans Se doper pour travailler, Collection Clinique du travail, Érès, 2017) https://www.cairn.info/se-doper-pour-travailler–9782749254593-p-243.htm

Dire que la question des addictions intéresse de plus en plus le champ de la santé au travail relève du lieu commun. Il existe un grand nombre de textes portant sur les liens entre consommations de substances psychoactives et activité professionnelle, dont une partie concerne la consommation de boissons alcoolisées. Sans avoir la prétention de vouloir faire une revue exhaustive de la littérature sur…

 

Focus sur l’article « Macro ou micro ? Quelle focale prendre pour agir sur les risques dits « psychosociaux » ? » (Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, 2016/Supplément (HS), ESKA). https://www.cairn.info/revue-internationale-de-psychosociologie-de-gestion-des-comportements-organisationnels-2016-Supplément-page-173.htm

Les données épidémiologiques concordent dans la mise en évidence d’une augmentation des problèmes de santé psychique en lien avec l’activité professionnelle. Nous nous interrogerons sur les apports fournis dans la compréhension de cette problématique et sur les pistes d’action en nous situant à deux niveaux : macro et micro. Est-ce que l’entreprise peut se doter de ressources pour aborder les RPS ou ne saurait-elle être qu’une victime collatérale incapable de lutter contre les « lois du marché » ?

Finalement, dans la perspective qui est la nôtre, ces deux niveaux d’analyse ont fait émerger deux objets d’étude différents (l’emploi à l’échelle macro, le travail à l’échelle micro). Nous défendons ici l’idée qu’emploi et travail apportent un étayage différent, mais pas parfaitement complémentaire, contribuant à appréhender la question des risques dits psychosociaux en entreprise.

Toutes les sessions par Quentin Durand-Moreau