Valérie Boussard

Biographie

Valérie Boussard est sociologue, Enseignante-chercheure dans le laboratoire « Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société » (IDHES) de l’Université Paris Nanterre.

Ses thèmes de recherche sont la sociologie du travail et des professions et la sociologie de la gestion et de la finance. Dans le cadre de ses travaux, elle a publié de nombreux articles et ouvrages dont notamment : « Le renouveau des élites dirigeantes : réseaux, trajectoires, formations » (avec Buisson-Fenet Hélène (dir.), Sociologies Pratiques, n° 21, 2010/2), « L’injonction au professionnalisme » (avec Demazière Didier et Milburn Philip (dir.), Presses Universitaires de Rennes, 2010) ou « Sociologie de la gestion. Les Faiseurs de performance » (Paris, Belin, 2008).

 

Focus sur son ouvrage « Le renouveau des élites dirigeantes : réseaux, trajectoires, formations » (Sociologies Pratiques, 2010) http://www.cairn.info/revue-sociologies-pratiques-2010-2.htm

Les élites dirigeantes sont-elles vouées à leur propre reproduction sociale et professionnelle ? Ce numéro interroge l’impact de dynamiques récentes au travers de trois dimensions. La première concerne les modalités de sélection des élites au sein des dispositifs de formation. La deuxième renvoie à la morphologie des réseaux des différentes fractions dirigeantes. La dernière dimension porte sur les recompositions des modes de circulation des élites et l’aménagement de leurs trajectoires. Au final, les changements socio-économiques à l’œuvre sur une large échelle ne paraissent affecter les élites qu’ la marge.

 

Focus sur son ouvrage « L’injonction au professionnalisme » (Presses Universitaires de Rennes, 2010). http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2287

Cet ouvrage interroge l’autonomie de professionnels lorsque des changements, vécus comme autant d’injonctions au professionnalisme, entrent en collision avec leurs conceptions de leur activité. Il s’agit de rendre compte des dynamiques professionnelles mises en place sur divers registres tels que le statut, la carrière, le cadre juridique, la nature technique de l’activité, la relation avec le public ou la coordination et l’exercice de l’autorité dans le travail. La diversité des métiers étudiés offre une vision très concrète des phénomènes à l’œuvre.

 

Focus sur l’ouvrage « Sociologie de la gestion. Les Faiseurs de performance » (Belin, 2008).

« (…) Des grandes entreprises privées aux administrations publiques, des pays développés aux pays en voix de développement, la gestion est de nos jours omniprésente. Apparue avec l’époque moderne, elle est actuellement une manière indépassable et indiscutable de gouverner toute forme d’action collective. La « gestion est devenue aujourd’hui la forme évidente de conduite des organisations. Elle est la norme internationale, le modèle sur lequel chacun cherche à s’aligner » (p.80). Comment décrire et peser la portée d’un tel phénomène? Comment les techniques propres à la gestion se sont-elles diffusées dans autant de domaines de la vie sociale ? En présentant une première définition de la gestion ainsi qu’une description du contexte historique dans lequel elle s’est développée, Valérie Boussard apporte des éléments de réponse à la questions : « Qu’est-ce que la gestion ? ». Elle nous présente ainsi la gestion comme un phénomène au croisement de deux niveaux, à savoir le Logos gestionnaire (principe idéel définissant le fonctionnement des organisations sur la base de trois principes : la maîtrise (contrôle des organisations), la performance (objectif des organisations) et la rationalité (manière de procéder des organisations)) et les techniques de gestion propres à un contexte local. »

Extrait de « Valérie Boussard, Sociologie de la gestion. Les faiseurs de performance » compte-rendu par Thomas Blanchet, lectures.revues.org, 2009. https://lectures.revues.org/633

Toutes les sessions par Valérie Boussard